Nouvelles

Communiqué - Autisme : Le plan d’action du Québec est un pas dans la bonne direction

Communiqué - Autisme : Le plan d’action du Québec est un pas dans la bonne direction

La Fondation Miriam salue la stratégie complète présentée par la ministre Charlebois








Montréal, le 21 mars 2017
– Des représentants de la Fondation Miriam ont assisté aujourd’hui à la conférence de presse au cours de laquelle la ministre Lucie Charlebois a dévoilé le tant attendu plan d’action du gouvernement en matière d’autisme. La Fondation Miriam, qui milite pour l’amélioration des services offerts aux 76 000 Québécois vivant avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA), salue l’annonce du Plan d’Action du gouvernement qui prévoit investir, tout confondu, 29 millions par année, ainsi qu’un fonds de recherche de 1.5 million afin de permettre à des dizaines de milliers de familles d’avoir un peu de répit mérité.

En décembre 2016, la Fondation Miriam a lancé une campagne de sensibilisation afin d’inviter les Québécois à envoyer des courriels à des ministres québécois. Plus de 15 000 courriels ont ainsi été acheminés dans les boîtes de réception de ces élus, réclamant un investissement annuel récurrent visant à réduire les listes d’attente pour la thérapie d’intervention comportementale intensive précoce (ICIP) chez les enfants, mais aussi pour venir à bout de l’attente de plus de dix ans pour l’hébergement d’adultes atteints d’un TSA. L’investissement annoncé dans le plan d’action promet de répondre à l’ensemble des besoins des personnes atteintes d’un TSA de tous âges et, à ce titre, la Fondation Miriam tient à remercier les milliers de gens qui peuvent être fiers de savoir que leur voix a été entendue par le gouvernement.

 « L’annonce d’aujourd’hui est la preuve que la persévérance et la collaboration des citoyens mènent à une mobilisation de la part du gouvernement. Nous sommes optimistes que ce plan d’action permettra de répondre aux attentes et aux espoirs des personnes atteintes de TSA ainsi que de leurs proches. En mettant en place les bons services, ces gens auront la chance de s’épanouir davantage. Il ne faut pas oublier que le trouble du spectre de l’autisme dure toute une vie et que des dizaines de milliers d’adolescents, adultes et personnes âgées ont besoin d’un grand soutien. Pour le moment, nous croyons que l’attente en a valu la chandelle, mais nous allons demeurer aux aguets afin de nous assurer que ce plan soit mis en œuvre rapidement et de manière efficace », a déclaré la présidente du conseil d’administration de la Fondation Miriam, Diane Proulx Guerrera.

« Ce plan est un excellent départ qui permettra de soulager de nombreuses familles, mais il ne faut pas oublier que le montant annoncé de 29 millions n’équivaut qu’à 400 $ par personne atteinte et que l’efficacité de certains aspects du système pourrait être améliorée. Qui plus est, plusieurs autres provinces canadiennes ont répondu aux besoins des personnes atteintes d’un TSA et leurs familles. Ceci étant dit,  il y a de véritables opportunités pour le gouvernement provincial afin de réduire le fardeau financier incessant que doivent assumer des dizaines de milliers de familles touchées par un TSA et/ou une déficience intellectuelle en augmentant directement l’aide financière. Nous espérons que le prochain budget provincial offrira une certaine forme de soutien additionnel en complémentarité avec le plan d’action », conclut Warren Greenstone, président-directeur général de la Fondation Miriam.

À propos de la Fondation Miriam

La Fondation Miriam œuvre depuis plus de 40 ans pour qu'une plus grande compréhension du trouble du spectre de l'autisme (TSA) et de la déficience intellectuelle (DI), ainsi que de nouvelles recherches à ce sujet, permettent d'améliorer la qualité de vie de tous ceux qui en sont affectés. À cette fin, la Fondation sollicite des fonds et les investit, en plus de voir au bon fonctionnement des points suivants :

  • créer et soutenir des programmes cliniques, développementaux, résidentiels et de répit pour les enfants et les adultes ayant un TSA ou une DI;
  • assurer l'éducation et la formation des professionnels, aidants et membres de la famille;
  • favoriser la recherche spécialisée axée sur l'amélioration du diagnostic et l'élaboration de nouveaux traitements et de nouvelles interventions pour les personnes ayant un TSA et une DI;
  • offrir des activités sociales et récréatives pour promouvoir l'inclusion dans la société.

Restez connecté et suivez la Fondation sur Facebook et Twitter.

-30-

Pour plus de renseignements ou pour une entrevue, veuillez contacter :

Colin Danby
514 843-2355
[email protected]

ou

Maude Bourassa
514 554-1105
[email protected]

Partagez cette nouvelle!


Retour à la liste